anibis.ch
ricardo
tutti.ch

Tendances générales du shopping en ligne 2021

Faire du shopping depuis son canapé et en dehors des horaires d’ouverture des magasins est devenu tendance. Entre 2008 et 2021, les revenus engendrés par le shopping en ligne ont été multipliés par trois en Suisse – passant ainsi de 5 à 15 milliards de francs par an. Ils ont particulièrement augmenté au cours des deux dernières années. Tandis qu’en 2019 les recettes tournaient encore autour des 10 milliards de francs, elles ont enregistré deux ans après une hausse de 50 %, pour passer la barre des 15 milliards.

(Source – en allemand: https://de.statista.com/statistik/daten/studie/186733/umfrage/schweiz-umsatz-im-online-und-versandhandel-b2c-zeitreihe/).

Le shopping sur Internet a connu une forte croissance au cours des dernières années. En 2020 et 2021, on constate toutefois une véritable frénésie d’achats en ligne que l’on doit à la pandémie. Les ventes n’ont cessé de croître. En 2021, l’e-commerce en Suisse a pour la première fois généré plus de 15 milliards de francs. Sur les places de marché anibis.ch, Ricardo et tutti.ch aussi, l’offre et la demande ont fortement augmenté au cours de ces deux dernières années. La place de marché en ligne suisse Ricardo a par exemple affiché deux années record consécutives : après avoir enregistré en 2020 une hausse de 30 % du nombre de nouvelles inscriptions et de transactions, elle a pu consolider sa position déjà forte avec une croissance de près de 8 %. L’année dernière, Ricardo a compté pas moins de 7 millions de transactions réussies. Les résultats sont tout aussi positifs pour tutti.ch : en 2020, la place de marché en ligne a connu quatre fois de suite des journées record – avec une hausse du nombre de visiteurs allant jusqu’à 30 % par rapport à l’année précédente. En 2021, la plateforme a continué sa croissance et affiche à l’heure actuelle plus de 19 millions de visites mensuelles.

Cette nouvelle étude montre que les habitudes d’achat ne sont pas les mêmes selon qu’il s’agit d’articles neufs ou d’occasion. Les marchandises neuves les plus vendues sont les vêtements, alors que cette catégorie n’arrive qu’en sixième position pour l’occasion. En Suisse, la seconde main est surtout privilégiée pour les meubles et les accessoires ou pour les articles de la catégorie « hobby et loisirs ».

  • Les catégories les plus populaires pour les commandes et les achats sur Internet sont les suivantes : « Vêtements », suivie d’« Appareils électroniques et télécommunication », « Ordinateurs et accessoires/jeux et logiciels » et « Hobby et loisirs ». Plus d’un tiers des sondés a indiqué acheter régulièrement ou occasionnellement des articles de ces catégories.
  • En outre, plus d’une personne sur deux achète régulièrement des chaussures ou des articles et appareils ménagers en ligne.
  • Les Suisses font toutefois preuve de plus de retenue avec les bijoux et les montres – seule une personne sur quatre indique en acheter régulièrement ou occasionnellement en ligne.

Les habitudes d’achat n’ont pratiquement pas changé par rapport à l’année passée : dans ces catégories, les résultats de l’enquête sont quasiment identiques et ne présentent aucun écart significatif.

Photos de la Direction avec et sans couleur de fond en fichier ZIP

Logo à télécharger dans toutes les versions